Apparition du prêtre bouddhiste, Pékin, Chine

Inscrit à l’UNESCO comme site du patrimoine mondial en 1998 et décrit comme un chef-d’œuvre d’architecture, le Temple du ciel est le premier monument historique que j’ai visité lors de mon voyage en Chine. Je faisais un tour guidée de Pékin avec mon ami Antoine. Les autres voyageurs qui faisaient parti du tour étaient tous une grande famille sino-canadienne vivant à Montréal. Le temple a été construit en 1420 après J.-C. pendant la dynastie Ming pour offrir des sacrifices au Ciel. Mais le Temple est plus tard resté un symbole de conception qui a eu une profonde influence sur l’architecture et la planification en Extrême-Orient pendant de nombreux siècles.

En entrant dans le territoire du Temple du Ciel, j’ai remarqué le grand jardin qui entourait cet endroit avec des gens qui pratiquaient le tai chi près de l’entrée. Il y avait d’autres personnes aussi qui dansaient le tango tout en exprimant un regard dramatique sur leur visage avec un peu de l’attitude chinoise. Certains dansaient tellement bien que pour un moment j’ai senti que j’étais dans un quartier chinois quelque part en Argentine!

Il fallait marcher quelques minutes pour arriver au Temple même. Il y avait plusieurs beaux bâtiments autour qui démontraient l’architecture chinoise de l’époque. Malheureusement le ciel gris m’empêchait d’optimiser la luminosité et la couleur des mes photographies pour capter les contrastes et la beauté des murs et des toits des bâtiments. Mais j’ai soupçonné que la pollution de Pékin était une des principales causes de cette mauvaise température.

Le Temple du ciel était situé sur une plateforme plus élevée que tous les autres bâtisses. Les gens devaient monter des escaliers pour atteindre le monument. Il y avait des touristes qui prenaient des photographies, et quelques habitants assis dans un coin, isolés ou par groupes, mais tous étaient en profonde méditation. Quand je suis arrivée à la porte du Temple, j’ai vu à côté un prêtre bouddhiste qui veinait de loin. Comme s’il sortait d’un nuage gris, une scène similaire à celle d’un rêve, l’homme divin avec sa tunique rouge avançant vers moi. J’ai vite pointé ma caméra vers lui pour enregistrer ce moment.

Mais en s’approchant j’ai remarqué, avec surprise, que le prêtre bouddhiste tenait une bouteille de Sprite dans ses mains! Il tenait également ce qui ressemblait à un sac de bonbons. Il avait probablement besoin d’une collation entre ses sessions de méditation. J’ai fait un sourire tranquille.

Source : À propos de la Chine
En anglais : Emergence of the Buddhist Priest

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :